Energies, Economie, Pétrole et Peak Oil: Revue Mondiale Janvier 2021

Le 1er de chaque mois, retrouvez un tour du monde des Energies. A l'agenda:
- Finance: des petits investisseurs s'attaquent à Wall Street
- Arabie Saoudite: Pour faire remonter les cours du pétrole, le royaume coupe dans sa production
- Chine: Le pays achète massivement des céréales et fait grimper les cours mondiaux
- Norvège: Le fonds souverain annonce 100 milliards de bénéfices en 2020.
- France: la Commission Européenne veut briser le français EDF en trois miettes
- Chine: La "Route de la Soie" se transforme en "Route de l'Energie Chinoise"
- Allemagne: Le pays ouvre une fondation pour le climat pour soutenir le gaz russe.


2020, année compliquée. Il est bien trop tôt pour figurer ce que sera 2021, mais elle part sur des bases olympiques.

Le pétrole s'est offert une surprise. L'Arabie Saoudite a diminué ses extractions de 1 million de barils/jour (b/j) histoire de faire remonter les cours. L'or noir termine le mois à 55,04$ ($51,80 début janvier) à Londres et à $52.14 à New York ($48.42 début janvier).

 

 Graphique du mois
Evolution des cours du pétrole sur les 12 derniers mois

 

Finance

Ce qui se passe actuellement à la bourse de New York mérite d'être le premier sujet de ce mois.

Une version digitale "d'Occupy Wall Street" a fortement secoué l'establishment du monde de la finance. L’ironie est délicieuse. Les fonds d'investissements Melvin Capital, Point72 et Citadel, dont la manipulation des bourses est le pain quotidien, ont été pris à leur propre jeu par des millions de petits investisseurs regroupés sous WallStreetBets. En prenant les mêmes armes, mais à l'envers, c'est comme si le petit peuple s’invite à la table des rois. Ces fonds en ont bu une tasse estimée à 4,5 milliards $ après avoir traficoté les actions de l'entreprise GameStop. Cependant, le jeu reste financièrement très dangereux.

Pour rendre la chose encore plus onctueuse, en octobre dernier, Janet Yellen, la nouvelle Secrétaire du Trésor Américain (police de la bourse) avait reçu $810'000 de la part de ces mêmes hedge funds, Citadel et Point72, pour 3 speechs. Après avoir touché une pareille somme, aura-t-elle l’audace d’être neutre?

La question est de savoir si une contagion aux secteurs carbonisés est possible. La réponse est affirmative. Le pétrolier texan "New Concept Energy" (GBR) a été la cible d'une action identique. Cela pourrait éloigner les spéculateurs notamment dans le pétrole et gaz de schiste américain.

 

Si vous n'avez pas suivi l'affaire GameStop, Thomas Veillet, vous l'explique de manière conviviale

 

Pétrole

Alors que de nombreux pays ont choisi de se reconfiner, la demande pétrolière ne diminue pas autant que lors du lancement officiel du Covid en mars-avril 2020. L’énorme vague de froid dans l’hémisphère nord soutient la demande de pétrole et de gaz pour le chauffage selon Rystad Energy. De plus, la mobilité est moins réduite.

Si l’OPEP entrevoit une reprise de la demande pétrolière en 2021, l’Agence Internationale de l’Energie est moins enthousiaste avec une hausse de +5,5 millions b/j pour remonter à 96,6 millions b/j. L’année dernière, la demande pétrolière avait chuté de 8,8 millions b/j. D'ici à 2022, le monde devrait repasser sur la barre des 100 millions de barils par jour.

Le cartel du pétrole regarde avec attention les décisions de Biden sur les sanctions contre le Venezuela et l’Iran. En cas de relaxe, les deux pays pourraient relâcher sur les marchés 1 à 2 millions de barils supplémentaires et faire baisser les prix.

Durant la dernière décennie, le pétrole de schiste américain a porté la croissance pétrolière. Pour les prochaines années, le Moyen-Orient, le Brésil et la Sibérie Russe devraient prendre le relais.

La pieuvre Goldman Sachs prévoit que le prix moyen du pétrole devrait se situer vers 65$ le baril en 2021. La pieuvres est connue pour manquer systématiquement ses prévisions pétrolières. Donc, 65$ ne sera pas.

 

Production pétrolière de l'OPEP+ et les pays affiliés lissé sur une moyenne de 12 mois

 

Climat

L’année 2020 a été la plus chaude, à égalité avec 2016, et un score de +1,25 degrés. L’Europe grimpe à +1,6 degrés sur la période de référence 1981-2010. Jalouse l’Arctique a poussé jusqu’à +6 degrés. Le CO2 indique 413 ppm en 2020 loin des 280 de l'ère pré-industrielle.

Le vortex polaire est un courant d’air froid qui circule au-dessus du pôle Nord pendant les mois d’hiver. Il se situe dans la stratosphère à environ 30 km au-dessus de nos têtes. Début janvier, les météorologues ont repéré qu’il s’était brutalement réchauffé. En quelques jours, l’air est passé de -70° à -20° poussant le vortex polaire du Nord hors de son axe. Il s’est scindé en morceaux, avec des répercussions sur les conditions météorologiques très froides dans l'hémisphère nord des USA, en passant par l’Asie et l’Europe. Ce froid a provoqué une hausse de la consommation de charbon, de gaz liquide, de gaz et de pétrole à des fins de chauffage selon Rystad Energy.

Ainsi, Madrid a vu 60 cm de neige, une première depuis 50 ans. Pékin a enregistré des températures à -19,6 degrés. Dans l'hémisphère sud, l’Australie voit ses thermomètres indiquer 45 degrés soit 12 de plus que la moyenne.

Sous pression de ses investisseurs, Exxon Mobil a divulgué la quantité de CO2 relâchée par ses clients. La facture monte à 730 millions m3 de CO2 en 2019 soit la même quantité que l’entier du Canada. Un record pour un pétrolier privé.

 

Méthane

La gestion des fuites d'émissions de méthane provenant de puits de pétrole et de gaz ainsi que les émanations de méthane du gaz naturel deviennent brûlantes. "C'est vraiment une question de volonté", une volonté qui a été lente à se développer car la question des émissions de méthane était un secret très bien gardé jusqu'à très récemment" selon Manfredi Caltagirone, Programme des Nations unies pour l'environnement.

 

Techno

WhatsApp va partager vos données avec Facebook. Si vous n’avez pas un compte Instagram, ne vous inquiétez pas Facebook a créé automatiquement un compte pour vous. Cela vous inquiète ? Il y a encore mieux, la Suisse va voter afin d'autoriser, ou pas, les entreprises privées comme Amazon, Swisscom ou Google à gérer les données privées des citoyens. Rien que le fait de devoir voter sur ce sujet est inquiétant.

 


Production pétrolière américaine

 

Hydrogène

L’américain Plug Power, qui produit de l'hydrogène, a signé une joint-venture avec Renault. Plug Power vaut déjà 22 milliards de capitalisation boursière soit 2 fois la valeur de Renault. Le titre est en hausse de 1500% sur 12 mois.

L’Allemand Linde va construire une installation à hydrogène de 24MW capable de produire du carburant vert pour plus de 600 bus. L'installation sera en service en 2022. De son côté, Siemens investit 146 millions $ pour stocker l’électricité éolienne grâce à l'hydrogène.

L’Australie pourrait générer de l’hydrogène à 2$ le kg dans l'optique d'être plus rentable que l’essence. Pour ce faire, le prix de l’électricité doit atteindre 1,5 ct le kWh.

 

Nucléaire

Excellente nouvelle pour les centrales nucléaires civiles. Américains et Russes ont convenu le prolongement de l’accord Start (New Start) jusqu’en 2026 afin de limiter leurs arsenaux nucléaires.

Le 20% de l’uranium utilisé par les centrales provient du désarment militaire. Sans lui, une partie des centrales seraient à l’arrêt. Et après 2026 ?

 

Charbon

La production mondiale devrait atteindre 602 millions tonnes en 2021. Le froid actuel dans l’hémisphère nord pousse à la hausse sa consommation.

 

Automobile

Par manque de semi-conducteurs informatiques chinois, de nombreuses lignes de productions de voitures sont à l’arrêt ou au ralenti. En Europe, les ventes de voitures ont baissé de 23,7% en 2020 à 9,9 millions d’unités. 

 

Liberté de la parole
Dessin Branco

 

Dans le hit parade du mois

Arabie Saoudite

En plus d'avoir limité ses quotas à 9,1 millions au sein de l’OPEP, l’Arabie Saoudite a surpris tout le monde, en diminuant ses extractions d'un million de barils supplémentaires. L'objectif est de faire remonter les prix sur les marchés. "Nous faisons cela pour supporter notre propre économie et celle de nos pays amis de l’OPEP ainsi que pour améliorer l’industrie pétrolière" dixit le ministre du pétrole Abdulaziz bin Salman.

Si Ryad a décidé de réduire ses extractions de pétrole, elle puisera dans ses stocks afin de continuer à livrer tous ses clients. Le courage et le sacrifice ont des limites. Les réserves du pays sont au plus bas depuis 2003 à 143 millions de barils. De plus, l'Arabie a également augmenté son baril de 1$ pour les livraisons en Asie et aux USA.

Saudi Aramco, le pétrolier national, a diminué ses investissements de 40 milliards $ à 20, histoire de pouvoir maintenir ses 75 milliards de dividendes.

Dans cette période de vaches maigres, Saudi Aramco cherche à générer de l’argent. Elle a préparé une offre de 7,5 milliards $ afin de vendre une section de ses pipelines. De son côté le prince héritier, MbS a suggéré de mettre en vente des actions de Saudi Aramco comme s’il fallait vendre les bijoux de la famille avant que leurs valeurs diminuent trop.

Dans la course avec la Russie et à qui livrera le plus de pétrole à la Chine, l’Arabie sort vainqueur avec 1,69 million b/j.

Le Paris-Dakar s’est déroulé en Arabie Saoudite. On peut sentir l'enthousiasme du pays pour les moteurs à essence et du français Amaury Sport Organisation pour l'argent.

Après des années de bras de fer, l’Arabie Saoudite et le Qatar se sont réconciliés. Les frontières entre les deux pays ont été réactivées.

Le Prince héritier, Mohammed bin Salman a réitéré son projet de ville à zéro carbone lancé en 2018. Neom devrait loger 1 million d’habitants pour un coût de 500 milliards $. Le concept peut se résumer à : comment vivre dans un pays qui devient climatiquement invivable.

 

Merci pour avoir arrêté l'insurrection.
Les géants des réseaux sociaux
Dessin: creators.com

 

USA

La folie, c’est faire toujours la même chose et espérer un résultat différent. Joe Biden a annoncé un 3ème stimulus de 1'900 milliards $ pour relancer l’économie américaine. Dans l'autre main, il tient une quatrième valise avec 2'000 milliards en réserve.

Pour la 9ème semaine de suite, le nombre de forages a augmenté pour atteindre 378, mais ils sont 416 de moins qu’avant la crise du corona. La consommation pétrolière des USA devrait grimper à 19,1 millions b/j en 2021 et la production pétrolière stagner à 10 millions b/j.

La valeur boursière de TESLA a grimpé au-dessus des $ 717 milliards. En 12 mois, le titre a été multiplié par 7.4  alors que l’entreprise n’a vendu que 499'550 unités contre 11 millions pour VW. Son patron Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche du monde avec $ 176 milliards derrière Jeff Bezos et ses 188 milliards.

Pour la première fois au Texas, l’éolien (25%) a dépassé la production d’électricité à base de charbon (18%). Le gaz reste en tête selon l’Electric Reliability Council of Texas. Le solaire, l’éolien et le stockage sur batterie représentent le 95% des nouvelles productions électriques dans l’Etat.

Le Texas pourrait devenir le leader américain dans la production d’hydrogène verte. L’Etat va investir 10,8 millions $ dans le projet H2@Scale.

Le sud-coréen SK Group a investi 1,5 milliard $ dans l’entreprise nord-américaine active dans l’hydrogène Plug Power, soit 9,9% de son capital. La start-up est maintenant évaluée à plus de 22 milliards $.

Le Norvégien Equinor a été choisi pour installer 3,3 GW d’éoliennes dans l’Etat de New York.

Le pétrolier Chevron annonce une perte de 665 millions $ au 4ème trimestre 2020 pour une ardoise annuelle de -5,5 milliards $. Durant l’année, la major a acheté un concurrent, Noble Energy pour 13 milliards $.

La SEC a lancé une investigation contre ExxonMobil. Le pétrolier aurait surévalué les actifs de ses champs pétroliers et gaziers afin de soutenir le cours de ses actions.

Le pétrolier Occidental Petroleum va installer un système afin de récupérer du CO2 pour le réinjecter dans les puits de pétrole et augmenter la production. Le projet ne sera financièrement viable qu’avec les aides de Washington.

L’année dernière, le PDG de BlackRock, Larry Fink, avait vu la lumière et proposait que son fonds d’investissements de 8'700 milliards $ se focalise sur la durabilité et les énergies propres. Après une année et malgré une tonne de communiqués de presse ainsi qu'une lettre écrite du PDG, l’opération reste un fiasco.

John Kerry, l’envoyé spécial pour le climat de Joe Biden, possède son propre jet privé.

Joe Biden a mis un terme à la construction du pipeline Keystone XXL qui devait relier le Canada aux USA. Le pipeline est plus un symbole qu’une action concrète. Le pétrole continuera de transiter par camions ou trains.

 

Publicité de Lauren Boebert, élue à la Chambre des représentants des États-Unis.
Elle désire prendre son arme à Washington pour siéger. 

 

USA pétrole et gaz de Schiste

ConocoPhillips a acheté le producteur de schiste Concho Resources pour atteindre une valeur de 60 milliards $.

En 2020, les faillites dans le domaine du schiste se sont élevées à 28 milliards $. Pour cette année, les prévisions penchent vers 15 à 18 milliards selon Fitch.

La chute des cours a décimé l’industrie de schiste, mais avec des cours à plus de 50$ le baril, la tentation est grande pour les petits producteurs de relancer la machine au maximum. Il est improbable que les USA remontent à 13 millions b/j et reprennent la place de No1 mondial.

 

Dessin: Chappatte

 

Chine

Afin de fêter l’arrivée de Biden, la Chine a réalisé plusieurs incursions dans l’espace aérien de Taiwan et concocté un exercice militaire avec des jets et bombardiers. On sent qu'un cocréation entre les USA et la Chine n'est pas pour demain.

L’hiver le plus froid depuis 1966 pousse les prix du gaz et du charbon (+4%) à la hausse.

La Chine a ratiboisé les réserves de céréales à travers le monde et notamment aux USA (2,4 millions de tonnes). La pénurie de porcs dévie la consommation sur les céréales. Cette tactique pousse les prix des céréales à la hausse sur les marchés internationaux et certains pays financièrement à la peine comme l'Irak, le Liban ou la Syrie tirent la langue.  On en profite pour saluer nos amis végans dont le concept mise tout sur les graines pour se nourrir ou mourir, c'est selon. 

Les énergies renouvelables, solaire, éolien, hydraulique, représentent le 57% des investissements de $ 11 milliards accordés par la Chine dans la réalisation de sa Route de la Soie (ou route de la dépendance). Du côté des centrales à charbon, les aides financières chinoises ont doublé pour atteindre 6 milliards $.

En 2020, la Chine a installé pour 120 GW d’énergies solaires et d’éoliennes soit le double de 2019. Du côté du charbon, Pékin a mis en service 40GW de centrales à charbon, au plus haut depuis 2015.

La Chine est l’un des rares pays au monde à afficher une augmentation de PIB pour 2020. Entre octobre et décembre le PIB aurait atteint +6,1%. Durant l’année 2020, les importations de pétrole ont augmenté de 7% à 10,86 millions b/j.

Le moteur de recherche Baidu aimerait construire des voitures électriques et s’associe avec le constructeur chinois Geely. L’annonce a été faite le même jour que celle d’Apple, oui vous savez la pomme, et le sud-coréen Hyundai  pour une alliance dans la construction de voitures électriques et des batteries.

 

 Dessin Chappate

 

Europe

La Banque Centrale Européenne prévoit d’utiliser 3'000 milliards € afin de tenir l’économie à flot.

Sur les 6,2 millions de camions immatriculés en Europe, 98% roulent au diesel. Il n’y a que 2'300 camions électriques ou à hydrogène. D’ici à 2030, la Commission Européenne en espère 80'000.

 

Angleterre

Cela commençait à manquer et à inquiéter, mais EDF a rassuré. L’entreprise française vient d’annoncer que la facture de la construction de ses deux centrales nucléaires EPR à Hinkley Point allait à nouveau grimper de € 570 millions et la mise en service retardée de 2 ans. L'ouverture est prévue pour juin 2026. Depuis le lancement de la construction, la facture a augmenté de € 3 milliards pour atteindre l'enveloppe de 26 milliards. Bonne nouvelle pour les anglais, les dépassements sont payés par les citoyens français ainsi qu'à 30% par le chinois CGN.

Winlaton, proche de Newcastle sera le premier village test (650 foyers) à être partiellement chauffé à 20% avec de l’hydrogène. En Angleterre, 85% des maisons et 63% des bâtiments publics utilisent le gaz pour se chauffer.

L’un des plus grands fonds d’investissements, Aviva, € 380 milliards, désire retirer ses investissements dans les compagnies pétrolières, gazière et minières si elles ne faisaient rien de concret pour le climat.

L’avionneur ZeroAvia a levé 38 millions $ pour réaliser un avion à hydrogène.

 

Norvège

La Cour Suprême a validé l’exploitation pétrolière dans l’Arctique. Les organisations environnementales avaient déposé une plainte en 2016 contre le ministère du pétrole, à cause de l’attribution de licences d’exploration en Mer de Barents, dans l’Arctique. Ces licences ne respectaient pas, selon les plaignants, l’accord de Paris sur le climat et le droit des Norvégiens à un environnement sain et sûr pour les générations actuelles et à venir, selon l’article 112 de la Constitution. La cour relève l’absence "de lien suffisant entre le changement climatique et la perte de vies humaines en Norvège".

La production pétrolière norvégienne devrait grimper de 19% d’ici à 2024. En 2020, la Norvège a extrait 2 millions b/j. Le peak oil norvégien a été atteint en 2001 avec 3,4 millions b/j.

En 2020, 54% des voitures vendues sur le territoire étaient électriques !

L’entreprise Nel ASA, prévoit de produire de l’hydrogène à un prix imbattable de $ 1,5/kg d’ici à 2025 et être moins cher que l’essence. Condition sine qua none, un prix de l’électricité sous les 2 centimes kWh.

Le fond d’investissement souverain norvégien a généré 100 milliards $ de bénéfices en 2020. En comparaison, la Banque Nationale Suisse, qui affiche pratiquement le même niveau d’actifs, obtient une performance bien moindre à 21 milliards $. Comparaison n’est pas raison. Mais en même temps que pourrait bien faire la Suisse avec 100 milliards ?

 

France

Bruxelles demande le démantèlement d’EDF, pratiquement en faillite avec € 69 milliards de dettes. L’Union Européenne demande sa scission en 3 entités:
1) une entreprise de barrages hydroélectriques,
2) une entreprise d’énergies renouvelables et de distribution, financièrement juteuse pour les investisseurs privés,
3) une entreprise du nucléaire dont les dettes, le démantèlement et la gestion des déchets seront à la charge des citoyens.
Cette volonté vient de la Direction générale de la concurrence de la Commission européenne, qui veille au strict respect du dogme de la concurrence pure et parfaite. Du côté de la Chine et des USA cette commission est une bénédiction. Est-ce que Paris pliera?

La fameuse Renault 4L va ressortir mais sous une version électrique.

Le pétrolier français, Total, se retire du lobby American Petroleum Institute (API) car l’API s’oppose aux régulations sur les émanations de méthane pour le pétrole et le gaz, aux subventions pour les voitures électriques et a financé des politiciens qui s’opposent aux accords de Paris.

Le président Macron a participé à la réunion One Planet Summit sur le climat. Greta Thunberg a magnifique résumé des résultats à la française:

 

Azerbaïdjan

Le pays a commencé à livrer son gaz vers l'Europe depuis le gigantesque gisement de Shah Deniz ce qui pourrait réduire la dépendance des Européens au gaz Russe. Derrière ce gazoduc se cache, BP, opérateur de ce projet, TPAO, Petronas et le Russe Loukoil.

Devisé à 29 milliards $, ce réseau comporte 3’500 kilomètres de gazoducs permettant d'acheminer à terme 10 milliards m3 de gaz par an vers l'Europe et 6 milliards m3 vers la Turquie.

 

Hollande

Shell a racheté l’entreprise allemande Ubitricity, le leader européen dans les stations de recharges pour voitures électriques. 

 

Allemagne

VW a livré 212'000 voitures électriques soit 12,4% de ses ventes en Europe contre 2,3% en 2019. De son côté Mercedes-Benz, dont 30% de ses actionnaires sont chinois, a vendu 160'000 véhicules hybrides et électriques dont 87'000 durant le dernier trimestre de 2020.

Afin de terminer la construction du gazoduc Nord Stream 2 entre la Russie et l’Allemagne et d’éviter l’embargo américain contre les entreprises, l’Allemagne a créé une fondation pour le climat. Cette fondation passe entre les mailles du filet tendu par Washington.

 

Russie

La Russie pourrait être le prochain eldorado pétrolier mondial notamment dans la région Arctique. Rosneft cherche des investisseurs pour son projet Vostok dans la Sibérie avec des réserves de 44 milliards de barils.

La Russie a extrait 10,04 millions b/j de pétrole en décembre soit 1 million de moins qu’en décembre 2019. Avec les sanctions américaines sur le pétrole iranien et venézuelien, les raffineries américains sont devenues les clients no 1 du pétrole russe.

La Russie livre également plus du 50% de l’uranium utilisé dans les centrales nucléaires américaines.

 

Suisse

Plusieurs banques ont décidé d’arrêter le financement d’infrastructures pétrolières en Amazonie. C’est le cas de Credit Suisse, ING et BNP Paribas. De son côté UBS et le groupe français Natixis continuent.

La ville de Lausanne annonce une volonté de bannir les voitures à essence sur son territoire d’ici à 2030. Est-ce un effet d’annonce d’autant que, hasard total du calendrier, les élections communales arrivent en mars? L’avenir le dira mais pour l’instant la commune n’a aucun outil légal pour passer de la parole aux actes.

Le marché automobile a reculé de 24% en 2020 avec 237'000 ventes. Cela représente un plus bas depuis 40 ans.

L’Union Pétrolière Suisse s’oppose à la nouvelle loi sur le CO2 alors qu’elle l'a elle-même édulcoré grâce à ses relais politiques. Les lobbys pétroliers et gaziers ont réussi à trouver plus de 100'000 signatures pour que le peuple vote sur cette loi. Annuellement, 10 milliards de pétrodollars sont exportés vers les pays producteurs, on comprend mieux l'inquiétude de voir cette manne diminuer.

 


Très sympa et drôle reportage sur les armes en Suisse et aux USA (en anglais)

 

 

Moyen-Orient

Irak

Alors que le gouvernement est à la recherche de cash pour payer ses employés et les importations de céréales qui augmentent sur les marchés, l’entreprise chinoise ZheenHua Oil a acheté à l’avance pour 2 milliards $ de pétrole à l’Etat irakien. ZheenHua Oil fait partie de l’entreprise militaire chinoise China North Industries Group Corp (Norinco). Au lieu d’utiliser la force armée, la Chine préfère utiliser la dette pour contrôler les pays. Le prix du pétrole a été fixé à un tarif très bas alors que les cours remontent sur les marchés. Le deal a une durée d’une année.

En 2019, Pékin avait déjà réalisé un accord "pétrole contre infrastructures" avec l’échange de 100'000 barils de pétrole par jour contre des travaux d’entreprises chinoises et employés chinois en Irak.

 

Iran

Téhéran se félicite de l’arrivée de Joe Biden, même si depuis l’été dernier l'Iran a trouvé un nouveau protecteur. En effet, l’Iran a signé un accord de $ 400 milliards avec la Chine pour la vente de pétrole et de gaz, ainsi que la construction d’infrastructures chinoises sur sol iranien. De facto, cet accord fait office de protection militaire de la part de Pékin.

De son côté, Biden a immédiatement envoyé des bombardiers B-52 des USA directement dans le Golfe Persique histoire de montrer ses muscles. Un bon démocrate américain ne manque jamais une opportunité de faire une guerre. Reste à savoir où sera la prochaine.

Suite aux sanctions américaines, les revenus du pays ont passé de 40 milliards $ en 2018 à 20 milliards en 2019 et 2020 selon le ministre du pétrole Hossein Zamaninia. Téhéran demande que les USA remboursent 70 milliards $ pour les dommages causés par les sanctions.

Le pays compte sur un retour des discussions avec les USA. Le ministre du pétrole, Hossein Zamaninia, espère pouvoir faire remonter la production à 4 millions b/j et pense que le marché international pourra avaler ce supplément. Actuellement l’Iran extrait 2,3 millions b/j et en exporte 1.

Au lieu de vendre son pétrole à vil prix, l’Iran prévoit 25 milliards $ de revenus avec son industrie pétrochimique avec un objectif de 37 milliards $.

Téhéran aurait réussi à enrichir jusqu’à 20% son combustible nucléaire. Il faut arriver à 90% pour l’arme atomique. Mais ce niveau dépasse les termes de l’accord nucléaire de 2015.

Elon Musk, Tesla

 

Les Amériques

Venezuela

Le président Nicolas Maduro désire porter à 1,5 million b/j la production pétrolière qui plafonne à 400'000. Ce membre de l’OPEP possède des réserves très importantes mais d’un pétrole bitumineux coûteux et difficile à extraire. Sous l’embargo américain, le pays manque de technologies et de fonds.

L’américain Chevron est l’une des rares majors autorisées par Washington à exploiter ce pétrole.

Depuis 2015, le pays aura perdu pour 88 milliards $ de revenus pétroliers et le pic pétrolier est longtemps passé. Le déclin du pays est à l'affiche pour les années à venir et qu'importe le gouvernement.

 

Canada

Le schizophrénique premier ministre canadien, Justin Trudeau, "est déçu" par la décision de Joseph Biden de s’opposer à la construction de l’oléoduc Keystone XL entre le Canada et les USA. Le pipeline d’une capacité de 800'000 b/j devait amener le pétrole bitumineux de l’Alberta dans les raffineries du sud des USA.

L’entreprise canadienne TC Energy est en charge de la construction des 1'947 km pour un montant de 9,1 milliards $. Dans la même journée Justin Trudeau est capable de défendre le climat et les pétroliers.

L’Alberta, qui avait investi 1,1 milliard $ dans le gazoduc Keystone XL, va mettre en vente les conduites et du matériel afin de diminuer sa perte.

 

Brésil

Le pétrolier national, Petrobras, a extrait un record de 2,3 millions b/j en 2020 au même niveau que le Koweït. Le Brésil est en passe de devenir un important extracteur de pétrole pour les années à venir. 

 

 

Asie

Inde

Le pays a planifié la mise en service de 21 centrales nucléaires d’ici à 2031 pour un total de 15'700 MW. Le premier réacteurs, Kakrapar 3, dans l’Etat du Gujarat, a été mis en service ce mois. Le réacteur de 700 MW s’appuie sur une technologie indienne et sa construction avait débuté en août 2010. Neuf autres réacteurs "Made in India" devraient suivre. Comme la Chine, l’Inde a ratissé tout l’uranium qui trainait dans le monde afin de garantir le carburant pour ses propres centrales.

Pour la première fois en 20 ans, la consommation de pétrole a diminué (-10,8% en 2020). L’Inde espère pouvoir acheter du pétrole de l’Iran et du Venezuela si l’administration Biden le permet.

Cependant depuis 5 mois, la demande de carburant augmente à 5 millions b/j. et avec la Chine, les deux pays sont à la base d’une hausse de la demande. La vaccination, avec un vaccin indien, pourrait relancer l’économie du pays.

Le pétrolier français, Total, va investir $ 2,5 milliards pour 20% des actions du géant indien Adani Green Energy, le leader mondial de l’énergie solaire.

 

Pakistan

Avec l’augmentation des prix du gaz naturel et du gaz liquide, le pays s’est tourné vers le diesel pour générer son électricité.

 

Japon

La Floride a proposé de reprendre les Jeux Olympiques de Tokyo, qui devaient avoir lieu l’année passée, mais qui ont été reportés à cette année. L’humour de la Floride fait plaisir à voir.

En 2020, le gouvernement japonais avait retardé la vidange de l’eau contaminée de la centrale nucléaire de Fukushima dans le Pacifique à cause des JO. Mais depuis quelques mois, tout est rentré dans l’ordre et le déversement se déroule sans problème. Si les JO devaient avoir lieu cet été, il sera intéressant de voir si cette vidange continuera.

 

Phrases du mois

"Pour beaucoup de personnes, le retour à la normal ça a été de racheter, de se remettre à consommer à dépenser. Si c’est ça le retour à la normal, nous allons avoir un retour aux problèmes. Cette crise dévoile nos points faibles. Nous étions des égoïstes, des individualistes, des personnes qui bougeaient, qui dépensaient, qui polluaient trop et nous avons reçu un grand coup de baguette sur notre museau". Christophe André, psychiatre

"Ne me posez pas de question et je ne vous dirai pas de mensonge". Olivier Goldsmith

"Il peut être contre-intuitif de dire que l'effondrement de la demande de pétrole et la surabondance qui en a résulté en 2020 pourrait conduire à une pénurie de pétrole dans quelques années seulement. Pourtant, un nombre croissant d'experts et d'agences internationales avertissent que le monde pourrait se diriger vers une pénurie de pétrole lorsque la demande de pétrole se remettra enfin de la crise provoquée par COVID à la fin de 2022 ou en 2023". Tsvetana Paraskov, OilPrice.com

"Voilà pour le marché boursier libre dont vous entendez toujours parler. Il n'y a rien de libre dans tout cela. Il s'avère que ce que Wall Street déteste vraiment, c'est le commerce extérieur, l'idée que des gens extérieurs à leur monde puissent s'enrichir. C'est la seule chose qu'ils ne peuvent pas supporter."  Tucker Carlson

"Alors, laissez-moi comprendre : Les petits investisseurs qui rallient GameStop sont des manipulateurs de marché, mais les milliardaires des fonds spéculatifs qui court-circuitent une action c’est une stratégie d'investissement ?"  Robert Reich

"Arrêtez d'écouter les médias qui nous font passer pour des destructeurs du marché boursier, et commencez à nous encourager, parce que nous avons une occasion unique de punir le genre de personnes qui ont causé tant de douleur et de stress en 2008, et nous saisissons cette occasion", commentaire lu dans wallstreetbets.

 

Pour écrire cette revue, avec les sources: avec Tom Whipple d'ASPO USA et Resilience.org  et l'humour des chroniques matinales de Thomas Veuillet Investir.ch,  et toutes les informations diverses et variées, récoltées dans différents médias à travers le monde comme FT.com, Bloomberg, RT Russia, NHK, etc.

Pour lire la version originelle

 

 

 

Notre Mission

La géopolitique énergétique, l'accessibilité des énergies et le climat vont modifier nos vies, nos régions, nos pays dans les années à venir. Entrer dans les coulisses pour mieux comprendre ces enjeux et vous faciliter les décisions.

Mise à Jour

Pour répondre aux nouvelles technologies et à la forte croissance du nombre de lecteurs, le site 2000Watts.org est en train d'être migré sur PicEnergie.org. Les 1'305 articles publiés depuis 2008 sont manuellement transférés. D'ici à quelques mois, vous pourrez surfer à l'identique sur les deux sites.

Contact

PicEnenergie 2000Watts.org
Chatel-St-Denis, Suisse

+41 77 430 6066
LaurentH (at)2000Watts.org
Pétrole Peak Oil
Laurent Horvath
2000Watts_org